lundi 12 novembre 2012

Le retour...........

Quand on évoque la vie de compagne de militaire, une des premières choses qui arrive sur le tapis, c'est l'absence...Ou plutôt les absences...
C'est indéniable, pour la majorité d'entre nous, notre vie est faite de ça, nos hommes partent régulièrement et parfois pour longtemps... 
Les absences, c'est quelque chose auquel on ne se fait jamais vraiment, on s'adapte, on vit avec, mais bon, on ne peut pas dire qu'on aime ça....
En tout cas, ce qui nous aide toutes à tenir, quelle que soit la durée de l'absence, c'est la perspective du retour.....

Ah le retour, tellement attendu, tellement espéré, tellement imaginé, idéalisé même parfois....

Plus particulièrement les retours de missions à l'étranger, au bout de 4 ou 6 mois d'absence... 

Le retour, au début de la mission, on n'y pense pas, et même on préfère éviter le sujet, parce qu'il est trop tôt pour avoir une date...Au début il faut s'habituer à l'absence, instaurer un nouveau quotidien, etc.... Mais quand on a passé la "bascule", c'est à dire la moitié de la mission, le retour se fait plus présent dans nos pensées... 

On commence à réfléchir aux détails de ces fameuses retrouvailles, on cherche la tenue idéale pour qu'il n'ait d'yeux que pour nous (alors que bien souvent, après 4 mois, on pourrait arriver débraillée qu'il n'aurait quand même d'yeux que pour nous LOL)..... On réfléchit aux détails dans la maison, on organise les choses dans notre tête, par rapport aux enfants, au repas qui lui fera plaisir, et on essaie de n'oublier aucun détail.... 

On veut que tout soit parfait.....

Quand on est à quelques heures de ces retrouvailles, on a des papillons dans l'estomac, c'est une sensation à la fois horrible et merveilleuse....
On est une vraie boule de nerfs, en train de s'interroger sur des choses telles que "comment va-t-il me trouver, m'aimera-t-il toujours? Est-ce que tout est prêt?"(alors que depuis 1 semaine on n'est occupée qu'à ces préparatifs!!!!XD)..... 
Et en même temps c'est une sensation fabuleuse, cette attente est magique, on la savoure, parce qu'elle fait partie de ce retour.... On savoure les dernières heures en solo, tout en sachant qu'on sera ravie de ne plus être seule..... 

Et quand il est là, waouh, le feu d'artifice.... C'est comme un nouveau coup de foudre.... On ne se lâche pas, on se touche (j'ai pas dit on se tripote!), comme pour vérifier que ce n'est pas un rêve, qu'il est vraiment là.... 

Ces sensations sont difficiles à expliquer, mais c'est fort, très fort.... D'autant plus quand la mission est une mission dangereuse.... Comme en Afghanistan par exemple....

Après 6 mois d'inquiétude, même si on essaie de ne pas penser à ce qui peut arriver, d'éviter les infos, et j'en passe, le fait de le revoir, de le retoucher, de pouvoir l'embrasser, c'est quelque chose de presque surnaturel....

En général, les premiers jours, on est dans l'euphorie, puis on est rattrapé par le quotidien, les enfants, les horaires, etc. 

A ce moment-là s'amorce le véritable retour, le militaire doit recommencer à vivre normalement, après 4 ou 6 mois de presque totale déconnexion de la réalité, du moins du quotidien de la maison...

C'est là que parfois la désillusion arrive...Le retour, quand on l'imagine avant qu'il arrive, c'est toujours quelque chose de merveilleux...Bien sûr on s'inquiète de ce qui peut avoir changé en lui, on a peur de l'impact de sa mission sur lui, sur sa personnalité, sur son état psychologique...Mais ces inquiétudes sont souvent effacées par l'enthousiasme, le bonheur des retrouvailles....

(Bien sûr, je ne parle absolument pas ici des soldats qui reviennent avec un vrai Syndrome Post Traumatique, qui nécessite un suivi  psychologique, etc. Je parle de ce que moi j'ai vécu, de ce que la plupart des conjointes de militaires vivent, des retrouvailles classiques en somme...)

En fait, le retour c'est encore quelque chose de presque aussi compliqué que l'absence...

Oui c'est compliqué, parce qu'après le bonheur des premières heures, des premiers jours, il faut réajuster les choses....Chacun doit retrouver sa "place", tout en tenant compte des évolutions de chacun.....

En 4 ou 6 mois il peut se passer énormément de choses, à la maison comme en mission, donc on peut avoir un peu changé après ça... 

Et c'est vraiment particulier ces ajustements..... Le militaire a vécu "en troupeau", avec ses collègues, dans des conditions parfois tellement éloignées du quotidien que le simple fait de dormir dans un grand lit, à 2,  peut être "perturbant"....

En même temps, il ne faut pas se leurrer, quand on doit tout assumer seule pendant plusieurs mois, on ne vit pas comme quand le conjoint est là, on prend des habitudes différentes, parfois même on change des choses dans la maison, on change certains horaires, et j'en passe.... 

Il est donc évident que quand le conjoint rentre, non seulement il doit retrouver sa place dans ce quotidien qu'il connait tout en s'adaptant aux changements "définitifs", MAIS surtout pour que lui retrouve sa place, il nous appartient à nous de la lui redonner.... 

Et parfois ça nous demande des efforts aussi importants que ceux qui nous ont fait supporter l'absence.... 

Il faut parfois développer des trésors de patience, de compréhension quand on voit que le conjoint a un peu de mal à redescendre sur terre...Et en même temps il ne faut pas non plus avoir peur de les "bousculer" en douceur, pour ne pas qu'ils restent dans le flou, ce flou qui peut être confortable pour eux aussi......Quand on a des enfants par exemple, il faut qu'il reprenne sa place de papa, et pas qu'il se laisse bercer comme un nouvel enfant...... 

Bref, je pense que les gens croient souvent que quand le militaire est rentré, tout va bien, les choses rentrent dans l'ordre comme par magie....Mais non ce n'est pas aussi simple...

Le retour est un moment délicat, charnière, qui peut apporter autant de joie que d'incompréhension, c'est un moment où le couple doit être très vigilant, pour que les choses se remettent en place tranquillement..... 
Une absence longue, ça marque à vie.... d'autant plus quand il s'agit d'une mission de guerre.... 
2 ans après, j'ai l'impression que l'Afghanistan revient régulièrement dans nos vies, ça n'est jamais vraiment loin.....

Mais au final, malgré les moments douloureux, ce qui reste comme souvenir, c'est ce moment magique où on le voit apparaître, où on a l'impression de retomber amoureuse.......... 

Le retour de notre amour, c'est un peu le retour de nos 15 ans......



(Je n'ai pas trouvé ce genre de vidéos avec des soldats français, ou alors il s'agissait de vidéos familiales que je ne me permettrai pas d'utiliser comme ça....... Mais les retrouvailles sont les mêmes moments partout.......Autant vous dire que quand je la regarde, je suis en larmes!!!)


Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires :

  1. Même si je ne vis pas ce que tu racontes, je comprends ce que tu veux dire !
    Et c'est une des raisons pour laquelle je ne me suis pas engagée dans la Marine, j'ai rencontré le Chti et j'avais Plume, partir 6 mois loin d'eux c'était pas possible pour mon petit coeur de midinette.

    RépondreSupprimer
  2. vidéo trés touchante je trouve !! Bon courage a toutes ses femmes et hommes qui voient leurs familles séparé pour ce metier . et pleins de gros bisous a tous ses enfants pour qui cette vie doit être très dure !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! La vidéo circule depuis longtemps sur le net, elle représente bien la magie des retrouvailles...

      Supprimer
  3. Cette video me fait pleurer a chaque fois. Ton texte aussi.

    C'est beau l'amour. Et j'admire le courage de ceux qui ont un proche dans l'armee

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce très beau témoignage. Tu transmets très bien tes émotions, et tout ton amour pour ton ours transparait. C'est très fort, mais n'est-ce pas aussi ce qui ravive la flamme, départ après départ, retour après retour ? On ne se connait pas vraiment, mais ce dont je suis certaine, c'est que tu es une super nana.

    RépondreSupprimer

Hop, à vous la parole!
Les commentaires sont modérés systématiquement, ils n'apparaissent donc pas aussitôt, c'est normal ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...