mercredi 9 octobre 2013

Mes racines....

Ces derniers temps, j'ai lu les "aventures" d'une blogueuse, Angélique de Chronique d'un congé parental, qui nous raconte comment elle retrouve sa famille, après des années de silence, mensonge, secret, bref..... Tout ça me bouleverse, quelle émotion, quel tsunami pour elle, et pour sa "nouvelle" famille....

Et en lisant ça, je mesure ma chance.... Ma chance et mon bonheur d'avoir eu une famille sans terrible secret, une famille simple, unie, solidaire.... J'ai même eu la chance de connaitre une arrière-grand-mère!

Mes racines sont profondes.... Bien ancrées en terre picto-charentaise....
J'ai fait un semblant d'arbre généalogique il y a quelques années, je suis remontée assez loin, et personne n'a bougé de la région jusqu'à mon oncle qui est parti vivre en Normandie, et moi, en vadrouille!^^

Je crois que ces racines, l'air de rien, m'ont apporté un socle solide, quelque chose de très stable, pas bancal, sur lequel je peux me tenir bien droite sans tomber, et vers lequel je peux revenir dés que je me sens tomber....

Je m'en suis éloignée pourtant, je vis ma vie, loin de ces racines, loin de ceux qui constituent toujours ce socle, mais je crois justement qu'avoir ces racines m'aide paradoxalement à m'en éloigner.....Je sais c'est loin d'être clair!!!!XD

Ce que j'essaie de dire, c'est que le fait de savoir que je peux compter sur ces racines, d'avoir eu ce "background" familial, m'a donné une grande faculté d'adaptation, ainsi qu'une envie de bouger, de découvrir autre chose sans crainte, parce que je sais que j'ai ça derrière moi pour me raccrocher si je veux..... (et par extension je me dis que finalement c'était peut-être logique que je fasse ma vie avec un militaire, amené à bouger!!)...

C'est comme si ces racines étaient une chape de ciment, les fondations d'une maison, dont je bâtis les murs et le toit en construisant ma famille, ma vie....

Du coup je comprends combien il doit être difficile de se construire de façon stable quand les racines sont floues, ou même inexistantes...

Alors je pense à vous, je pense à toi Angélique, à toi Anaïs, à vous tous qui n'avez pas ces racines, et je vous envoie plein de force et de courage, pour vivre sans, pour les chercher ou pas, et sachez que vous êtes vous-mêmes la graine qui donnera des racines à vos enfants, parce qu'il y a toujours une petite graine à l'origine de tout ça, et grâce à vous, dans des années voire des décennies, des siècles, des gens pourront dire, comme moi, que leurs racines sont profondes et qu'elles sont un socle solide pour eux.....
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires :

  1. C'est exactement ca...quand j'ai su que mon pere etait pas mon pere j ai compris beaucoup de choses. Bebe j ai eu un manque et pas des moindres.
    J ai compris pourquoi j ai tant besoin d etre aime, sécurisé
    j ai aussi compris pourquoi je n avais pad confiance en moi.
    j ai compris pourquoi je n etais jamais satisfaite, que je voulais toujours plus.
    Ca fait 2 ans que je sais, deux ans instable ou il n y a pas 2h consecutives ou je n y pense pas
    sans reperes, sans racines...scrutant soivent mes enfants savoir se qui pourrait avoir de lui...
    ton texte est juste.
    j suis touchée que tu ai pensé a moi.
    Merci Nath.

    RépondreSupprimer
  2. Je dois revoir mon frère fin novembre... je ne l'ai pas vu depuis 6 ans. Je me suis éloigné de ma famille pour de multiples raisons qui aujourd'hui me torturent toujours autant. Le revoir et passer à autre chose est certainement une bonne chose, mais à l'intérieur de moi je sais que je vais droit vers de la souffrance et des souvenirs qui vont me retourner les entrailles... Je n'ai jamais été heureuse là bas avec eux, et je ne crois pas que cela puisse avoir changer, même après tant d'année. On verra...

    RépondreSupprimer

Hop, à vous la parole!
Les commentaires sont modérés systématiquement, ils n'apparaissent donc pas aussitôt, c'est normal ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...