vendredi 26 août 2011

La vie oui, mais à quel prix?

En parcourant mon fesse de bouc ce matin, je suis tombée sur un témoignage très émouvant dans la Charente Libre: http://www.charentelibre.fr/2011/08/26/comment-j-ai-prepare-ma-mort,1051646.php
Pas très gai dés le matin, c'est sûr, mais tellement réel, et justement ancré dans la vie... Je n'arrive pas à comprendre qu'on soit complètement contre l'euthanasie.... Je suis contre le meurtre arbitraire, c'est évident, et ça n'a rien à voir, mais quel intérêt de laisser une personne en vie contre son gré, en sachant que cette personne va souffrir le martyr ou ne plus se rendre compte de rien, etc?
Comment peut-on dire à quelqu'un qui ne veut pas vivre comme ça que la vie est ce qu'il y a de plus important?
Je n'admets pas qu'on mette en cause les médecins qui ont fait preuve d'une compassion exemplaire à l'égart de ces patients qui ont DEMANDE à partir, à ne pas vivre une vie de légume, privés de toute joie et de toute autonomie..... Ces médecins luttent contre leur propre "nature" en faisant ça, ils font passer le patient avant l'acarnement thérapeutique, avant la médecine pure, et ça c'est tout à leur honneur je trouve..

Est-ce que la vie vaut la peine d'être vécue quand on ne peut pas en tirer la moindre satisfaction, la moindre joie, qu'on est cloué dans un lit sans aucune autonomie, qu'on dépend de machines qui maintiennent le minimum vital mais qu'on n'est plus conscient de rien? Je ne le crois pas, sincèrement, et si une telle chose devait m'arriver, je refuserais l'acharnement thérapeutique, bien plus inhumain que l'euthanasie dans ces circonstances....



Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Hop, à vous la parole!
Les commentaires sont modérés systématiquement, ils n'apparaissent donc pas aussitôt, c'est normal ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...