lundi 4 septembre 2017

C'est la rentrée !!!

Oui, à moins d'habiter sur une île déserte loin de toute communication,  il ne peut vous échapper que c'est la rentrée !
Ici c'était ce matin pour ma CM1,  et demain pour mon 5ème.  Jusque-là tout va bien !

Pour moi c'est quelque chose de positif,  depuis petite j'ai toujours adoré l'école et la rentrée.  J'adorais le fait de préparer mes fournitures dans mon cartable,  etc. Et puis, comme j'expliquais à ma fille ce matin,  étant fille unique et ne partant pas souvent en vacances,  les grandes vacances me semblaient très longues et j'avais hâte de retrouver mes copains à l'école. ...

Maintenant que je suis adulte et que ce sont mes enfants qui vont à l'École j'aime toujours autant. J'aime préparer les fournitures et autres... Ma fille a l'air de suivre le même chemin, mon préado moins mais bon....

Je crois que j'aime aussi l'école pour ce qu'elle est, pour ce qu'elle peut apporter, etc. Et je suis à l'opposé d'une certaine mouvance actuelle qui tend à penser et à dire que l'école est un endroit horrible , un lieu de brimade où les profs et les autres élèves sont des bourreaux..... Je ne m'étendrai pas sur ces idées, j'ai déjà dit maintes fois ce que j'en pensais, ici ou sur les réseaux sociaux....

Bref, la rentrée c'est aussi souvent le moment où fleurissent des articles sur le fonctionnement de l'école, les réformes à faire ou à venir ou à combattre, etc.
Du coup forcément je suis tombée tout à l'heure sur un article sur les devoirs, les notes.....
Vaste sujet, j'avoue ne pas savoir quoi penser.....

Je suis d'une génération qui a grandi avec des devoirs dès l'école élémentaire, ça ne m'a pas toujours plu, ça n'a sans doute pas été le plus important dans mes apprentissages, mais en même temps c'était quand même important et utile, ça m'a permis de m'entraîner, de devenir plus autonome petit à petit, de repérer des problèmes, des incompréhensions etc.

Du coup quand je vois ma fille en primaire qui n'a que des leçons à apprendre ça me fait bizarre. Visiblement ça n'empêche pas de bien travailler mais ça me fait un drôle d'effet.... Et puis je trouve du coup la marche encore plus haute avec la 6ème (qui pourtant fait partie du même cycle que le CM1 et CM2)... Parce qu'au collège ils ont toujours des devoirs comme avant. L'année dernière mon fils avait des exercices de maths et d'anglais chaque jour, et ça m'a permis de bien suivre ce qu'il faisait et de pouvoir l'aider quand il avait besoin....
Bien sûr je suis consciente que si je bossais et que je n'étais pas disponible il serait obligé de se débrouiller seul, et je sais bien que pour beaucoup de familles les devoirs sont un problème pour le planning, mais j'ai du mal à imaginer que les élèves arrivent à bien apprendre avec juste les cours et les quelques exercices "pratiques" qu'ils ont le temps de faire pendant les cours.....
Et puis le principe des "devoirs faits" qui est censé commencer à arriver après les vacances de la Toussaint, sur le papier ce n'est pas idiot, mais en pratique ça promet une belle pagaille!
Il va falloir trouver des profs volontaires pour faire des heures supplémentaires (horaires qui bien sûr du coup leur enlèvent du temps avec leurs propres familles, et du temps de correction/préparation, entre autres, déjà qu'ils ont des réunions débiles sans arrêt...)
Il va falloir gérer la présence ou absence des collégiens, parce que si j'ai bien compris ce ne sera pas obligatoire, donc ça veut dire que par exemple une partie des élèves rentreront chez eux en bus scolaire comme d'habitude, alors que les autres non, et ceux-là si personne ne peut les récupérer ils vont faire comment? Il va falloir de nouveaux bus, qui coûtent très cher?
Ou alors on va obliger tous les élèves à rester? Et donc chambouler tout le système?
Ça va être un joli bazar!!!!

Quant aux notes là c'est pareil, je comprends l'intention des partisans de leur suppression, mais en même temps il y a un moment où il faut forcément évaluer les connaissances/compétences etc... Sans faire de classement ou de compétition bien sûr (même si de toute façon il ne faut pas se leurrer , les enfants créent eux-mêmes ces compétitions, avec ou sans notes), mais d'une manière ou d'une autre en sortant d'un cycle certains élèves ont acquis tels ou tels savoirs et d'autres ont eu plus de mal (ou n'ont rien foutu hein, il y en a aussi un certain nombre malgré la tendance à tout rejeter sur l'école). Donc ne serait-ce que pour savoir s'ils ne vont pas trop galérer l'année suivante il faut bien les évaluer? Et si ce n'est pas avec des notes on fait comment?
Une amie prof d'anglais au collège me racontait que même les élèves veulent des notes, ils trouvent que le code couleur d'évaluation des compétences est plus "humiliant" car , je les cite :"On n'est plus en maternelle", et on sait combien le fait d'être considérés comme des bébés est un problème à cet âge! Et ils le trouvent profondément injuste puisque, le but à moitié avoué étant d'uniformiser les choses, ils se retrouvent à avoir la même couleur que le camarade qui n'a pas travaillé aussi sérieusement et n'a pas acquis la compétence aussi bien...
Oui car par exemple dans les faits, en comparant avec les notes par exemple, les élèves qui ont le niveau d'un 6/20 sur une compétence se retrouvent dans la même couleur que ceux qui ont 9 ... et quand on regarde les chose de près, objectivement ils ne sont pas au même niveau d'acquisition... Celui qui a 9 n'est pas si loin d'une maîtrise suffisante, il lui faudra sans doute un petit effort supplémentaire, alors que celui qui a 6 est encore loin de maîtriser....
Donc c'est limite plus injuste que les notes qui ont au moins le mérite de se baser sur un barème....Dans un contrôle par exemple, si une question vaut 2 points, et qu'on attend par exemple 2 réponses précises, c'est facile d'évaluer....

Bref, je ne suis pas sûre que ça soit rendre service aux enfants de supprimer tout ça...

Et puis bien sûr on compare avec la Finlande, mais il faudrait peut-être comparer ce qui est comparable non? La France et la Finlande sont très différents, historiquement, culturellement, etc. Ce qui se passe bien chez eux ne fonctionnera pas forcément chez nous et vice-versa....

Dans tout ça j'ai surtout l'impression que chaque nouveau ministre veut mettre sa patte , et que malgré les efforts du personnel directement touché par toutes les réformes plus ou moins judicieuses, on ne prend quasiment pas en compte les principaux intéressés: les enfants!

En tout cas encore une nouvelle année qui commence, et ça donne le vertige tellement ça passe vite!!!!!!



Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Hop, à vous la parole!
Les commentaires sont modérés systématiquement, ils n'apparaissent donc pas aussitôt, c'est normal ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...